Extropied Redonner de la patate au légume Retour à l'accueil

Les voies du sprinter sont inéclairables ?

14 mai 2014

Avatar Mich'

Hier, j’ai reçu la visite de l’aumônier – sorte de prêtre contractuel de la fonction publique – n’ayant obligation ni de bure (tenue civile acceptée), ni de burnes (mon aumônier était une aumônière), ni de burn out (le célibat n’est pas obligatoire). Les principales religions disposent de leur aumônier dans chaque établissement hospitalier et celui-ci œuvrait pour l’église catholique (pré-filtrage lié à mon passé lointain d’enfant de cœur de cambrousse ?).

Urgences

Après des nutritionnistes, une psy (qui m’a quitté déprimée je crois), deux ergothérapeutes, un orthophoniste, quelques grands pontes ou médecins chefs de service accompagnés de leur cohorte d’internes mutiques, des tas de kinés différents (mention spéciale aux deux jeunes kinés portugais qui ne trouvent plus de boulot chez eux et qui me sont pourtant apparus très efficaces et consciencieux – les nouveaux plombiers polonais ?), le concepteur de corset, qui a créé le mien sur mesures avec celles d’un autre, des organisateurs concurrents mais néanmoins charitables… j’avoue que plus aucune visite ne me surprend.

Cette brave dame avec son look Desigual, son sourire ultra fresh et son décolleté généreux au bronzage quasi ostentatoire, la rendant plus proche de la meneuse de la manif pour tous à Ibiza que de la responsable du cathé à Maubeuge, m’est apparue plutôt sympathique.

Justement, il s’avère que j’avais un trou dans mon emploi du temps (l’un des gros avantages de ma nouvelle vie est que je dispose de beaucoup plus de temps pour moi), je m’accordais donc le temps d’un petit débat théologique. Sans lui avoir caché d’entrée que mon côté athée et laïcard quasi militant ne faisait pas de moi un bon candidat au Jihad, notre échange a évolué bientôt, comme mu par un pétard un peu trop chargé, vers des dimensions inattendues.

Si votre Dieu existe, avançais-je (ce qui serait pour moi et nombre de mes contemporains une p….. de surprise) soit il s’agit d’une pure teigne (par rapport à mon cas perso), soit il m’a choisi pour être l’objet d’un de ses prochains miracles (faut voir, mais je n’étais absolument pas volontaire). En fait, comment pourrait-il m’être utile ? Ai-je besoin d’un prétendu puceau en soutane pour me dire comment aimer ma prochaine et mon prochain ? Ai-je besoin d’un Pape et de cardinaux (très tolérants avec le régime nazi de 38 à 45, par exemple), fringués comme aux croisades pour me dire comment pardonner à ceux qui m’ont offensés ou pourquoi soutenir le mariage pour tous ? Contraint de ramper par la force du destin, ai-je envie de me mettre à genoux dans l’espoir d’accéder à un au-delà subventionné ? Non merci.
Tant que la religion continuera à faire plus de morts que le foot, je préférerai, à choisir, fréquenter les stades plutôt que les lieux de culte (je ne mets jamais les pieds au stade, j’ai de la marge). Ensuite je l’ai un peu laissé parler avant qu’elle ne fusse malheureusement interrompue par une armée d’aides soignantes en charge de ma toilette quotidienne. Too bad. Elle m’a promis de revenir me voir. Comme quoi la foi confère un certain courage.

CupidonSi j’avais eu le temps et le même courage, je lui aurais révélé au final que Dieu existe. J’ai même eu la chance de le rencontrer récemment, il s’agit d’une jeune femme plutôt frisée et arborant des grosses lunettes roses (non pas Eva JOLY). Mon choix est fait, je vais vénérer ce Dieu là plutôt qu’un autre dans les années à venir.

Trêve de métaphysique, revenons au concret. Je viens d’envoyer mon dossier de candidature pour faire partie de la prochaine expédition Avatar sur Pandora. En qualité de tétraplégique incomplet doté d’une intelligence supérieure, j’ai toutes les chances d’être retenu. James Skully ayant ouvert la voie. Si tout va bien, dans un an réel (après six ans de cryogénisation quand même, ce qui m’importe peu vu mon état) mon cerveau prendra le contrôle de mon clone Navi’s de 2m10 au corps bleu et élancé. Je me vois déjà sauter de branche en branche avec la fille du chef avant de lui faire l’amour le soir venu dans la jungle fluorescente, en connectant nos tresses USB. Le tout bien entendu, sous le regard bienveillant d’Aywa, une vraie divinité qui compte là-bas.

Sinon quelques nouvelles : j’ai intégré mon nouveau centre Henry Gabrielle depuis une semaine, établissement bucolique spécialisé dans les cas lourds (je me demande toujours si j’ai reçu autant que tous les patients que je croise) dans lequel je devrais passer de nombreux mois. Je vais bien, même si j’ai l’impression que mon corps se rétracte comme une limace au soleil. Encore 2 kg de moins et comme pour ma boite emails, il me faut d’urgence m’équiper d’un anti-spasme. Même si j’ai bien craqué hier (consolé par madame Dieu- merci), je m’étonne encore de ce cocktail calme/patience/stoïcisme/bonne humeur qui domine depuis le début de mes ennuis. Avant que cela n’arrive, je n’aurais pas cru être capable de supporter ça une seconde. Tout est donc possible…

Par Michel Sorine

Michel Sorine

Directeur associé

Sportif du dimanche et directeur de clientèle  la semaine, il est aussi concepteur-rédacteur à ses heures, ça le détend.

Voir tous ses billets

Il y a 44 commentaires

  • Arnaud Bachelard le 14.05.2014 à 12h56

    En te lisant, je me dis qu’écrivain sera une nouvelle corde à ton arc déjà bien pourvu.

  • Ro le 14.05.2014 à 15h00

    T’as un bon nègre non ?

  • Arthurbaldur le 14.05.2014 à 15h52

    Henri Gabrielle … Je me rappelle y avoir joué une pièce de théâtre devant un parterre de patients plus ou moins accidentés. Plutôt plus d’ailleurs. J’étais minot à l’époque dans un collège Saint-Genois. On ne peut pas dire que c’est un souvenir agréable, je m’étais laissé embringué dans ce truc à la con alors que je détestais me retrouver sous les sunlights (un peu de timidité sans doute) et j’avais été impressionné par toutes ses « gueules cassées ».

    Dis donc avec 7 kg de muscles en moins, je devrais pouvoir tenter ma chance quand tu sortiras ! Ca me plairait bien, je serai même prêt à bruler un cierge pour faire accélérer les choses mais après t’avoir lu, j’hésite. En attendant, fait donc un bisou à la jeune femme frisée de ma part. Des grosses lunette roses ? Mon dieu !

  • Frank le 14.05.2014 à 16h13

    Un grand moment de plaisir à lire ce billet d’humeur païenne mais rempli d’une grande foi dans la vie. Un grand talent d’écriture pour exprimer beaucoup d’émotions et de sensibilité. Bravo c’est une belle leçon de volonté et d’optimisme.

  • Bellon le 14.05.2014 à 16h15

    Ben mon Mimi, je sais pourquoi avec Arnaud, vous êtes mes rédacs préférés. Quelle écriture ! T’es TOP ! Je t’embrasse deux fois.

  • Radio Parilly le 14.05.2014 à 16h51

    Toute la famille de la course à pied pense à toi. Je connais bien Henry Gabrielle et tu es certainement entre de bonnes mains.

    Amicalement

  • Pou le 14.05.2014 à 18h11

    Lumière divine

    Le Graal ultime se trouve paraît-il, au plus profond du moi, surtout du soi et même du sursoi, enfin de nous, de toi, à l’intérieur en somme de la bête, sans étole, ni sans effroi, avec sang froid ni loi, par foi ou pas. Cette étoile intérieure guide même notre inconscient avec conscientement réciproque.
    Pourquoi faire et comment débusquer l’image ressource en nous, la petite veilleuse qui sommeille en vous… bref en soi.
    Soit, ou, « hépar »: le régime, la méditation, le jeûne, la bigorexie , l’athéisme, « l’avatarisme », la « réflexaulogis »… Que n’ai-je vécu cette infamie …
    Que nenni rendons grâce à l’amour divin si bien frisée soit-il avec son coeur énergie de lumière. Développer son pouvoir et combiner le d’une bonne dose d’humour dont Beaumarchais disait « Je me presse de rire de tout de peur d’être obligé d’en pleurer »
    Alors pour garder la flamme, pour ne rien lâcher, allez voyager en absurdie,, c’est moins science molle, c’est sans supplément, c’est à la ligne, ça fais bien bien réfléchir voire çà illumine simplement ton toi à toi.…

    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-supplement/pid5822-de-groodt.html?vid=1057162

    Divinement votre Pou

  • Florence Marcon le 14.05.2014 à 21h07

    Bonjour Michel
    nous nous sommes peu croisés et je ne sais pas vraiment si tu vois qui je suis, mais je tenais à te dire que je suis super impressionnée par ton blog. C’est une super idée. Et en plus tes textes et photos sont pleins de vérité et d’humour.
    Merci de nous faire partager tout cela, avec beaucoup de talent, nous pouvons ainsi avoir un tout petit aperçu de ce que tu peux vivre, et te soutenir, même de loin.
    Nous pensons bien à toi. Amitiés,
    Florence (com du SYTRAL)

  • Toy le 14.05.2014 à 21h10

    Si je viens avec toi sur Pandora, j’aurai le droit de faire du dragon aussi ?
    Avec 13 à l’oral blanc de français y’a moyen non ?
    Bisous papa, ta fille (préférée)

  • laurent le 14.05.2014 à 21h18

    Pas si courant dans une journée de prendre le temps de lire plus de 10 sec et pas en diagonal un texte sur le web …. Et bien la je m’incline, je dirais même plus , un peu court bonhomme !!! Mes 3 livres en cours ce soir sous la couette risquent d’être indigents.
    Avec toute mon amitié …
    laurent

  • Nellie le 14.05.2014 à 22h00

    Et ton aumônière t’a-t-elle fait part de son point de vue sur la gagnante autrichienne de l’Eurovision? Apres « papa porte une robe » ( livre de littérature enfantine dénoncé par les offusqués de la théorie du genre) l’Eurovision nous sert sur un plateau « papa porte une robe, une barbe et gagne l’Eurovision ».
    Oh, pauvres de nous, français à la morale étriquée, dont les affrontements idéologiques sont soudainement, par le fait d’une émission pourtant peu connue pour son innovation, renvoyés à des combats d’arrière-garde. On parle de la percée attendue des extrêmes-droites aux élections européennes mais c’est bien une splendide drag queen qui a emporté ce palmarès européen de la chanson.
    Preuve que la foi, c’était à dire croire en un monde meilleur, doit rester vivante, quelque soit la couleur des lunettes ou des paillettes du Dieu ou de la Déesse qui donne de l’espoir.
    Nellie

  • Véronique le 14.05.2014 à 23h00

    … Bluffée !!… Quelle écriture, quelle force !!!

  • Sandrine le 15.05.2014 à 10h18

    Ma fille aînée vient de fêter ses 19ans , l âge où je filais, les samedis soirs , avec ma 4L , m agiter dans une ambiance sombre et enfumée sur les hauteurs de Saint-Romain . Quelques décennies ont passé depuis mais je garde un très bon souvenir de t y avoir croisé 🙂
    Je ne sais pas s il y a des pistes de danses sur Pandora … ou plutôt cyclables, mais sur Terre , tu as la chance d avoir des enfants , un Dieu bouclé(e) à tes côtés et des proches qui te soutiennent. Tout cela combiné à une méga résistance psychique et un séjour champêtre …y’a surement pire !

  • Frédéric Pondevie le 15.05.2014 à 11h12

    Salut Michel

    Je viens de découvrir ton blog et ainsi avoir un peu plus de nouvelles sur l’épreuve que tu traverses. Je ne peux « qu’enfiler » les lieux communs face à un tel accident et te souhaiter un immense courage dans cette longue quête vers le « moins merdique » …Je crois que bien peu de monde peut comprendre ou imaginer ce que tu vis même si tes écrits (très bien tournés!) permettent de sentir un peu ce que tu traverses…A quelques jours du Bordeaux-Paris dont on a souvent parlé et qui va être, je pense, une belle renaissance, grâce à toi, sache que je pédalerai aussi en pensant à toi durant mes (longues!) heures de selle. Et si t’as envie d’échanger plus directement, n’hésite pas! A bientôt
    Frédéric

  • Valérie le 15.05.2014 à 11h41

    Tu vois Michel, ton billet d’humeur, non seulement il est vraiment fort, mais en plus, il me permet de lire les commentaires de deux de mes anciens collègues en agence : Michel Bellon et Arnaud Bachelard…
    Courage et persévérance. Les muscles fondent mais pas tes neurones, et c’est un plaisir de partager tes mots d’esprit et ton optimisme. Keep it! Hold on ! Je t’envoie plein de positives pensées, du soleil et de l’enthousiasme.

  • jacqueline le 15.05.2014 à 13h11

    Salut Mim, après avoir vu le chef et Vévette qui récoltent et conservent précieusement leurs fraises, il parait que tu les adores, je suis admirative en te lisant. Oui ça va aller car tu as un moral d’acier et ton Dieu à lunettes roses est formidable ainsi que tes vaillants petits soldats, Romane, Marin et Victoria et la famille qui n’a jamais autant envoyé d’ondes positives en direction de Lyon.
    Je t’envoie des bisous de tous et te dis courage tu vas les récupérer tes muscles, je n’en doute pas un instant.

  • Alexandre DELORE le 15.05.2014 à 16h31

    Bonjour Michel, je te souhaite un prompt rétablissement
    au plaisir de te revoir

  • Galaté le 15.05.2014 à 20h37

    On ne se connait qu’au travers de kikourou, mais même virtuellement je te souhaite un prompt virtuellement. Mais sous réserve que tu t’engages à continuer nous faire profiter de ta prose 🙂

    Forza

  • Maxime BRUNAND le 15.05.2014 à 21h07

    Salut Michel,

    Depuis le temps que je voulais te laisser un petit mot… Encore un de mes nombreux actes manqués.
    En tout cas, pas une journée ne passe sans que je pense à toi.
    Je ne peux m’empêcher de croire que tout cela n’est que provisoire, une étape, une expérience de plus dans ta vie d’homme. Ca va aller mieux bientôt, j’en suis sûr !

    Alors maintenant, j’attends 2 choses avec impatience : notre prochaine rencontre à vélo et la sortie de ton bouquin ! Parce que ta prose mérite largement mieux qu’un simple blog !

    Courage, on est tout avec toi !
    Maxime.

  • Cécile alias Barbie le 15.05.2014 à 21h15

    S’il te plaît Michel essaye de concentrer toute ton énergie dans ce foutu doigt de pied gauche, puis le droit et puis tout le reste… A lire le commentaire d’Arthur je frémis… Il m’a déjà fait aller à St Étienne un samedi en pleine journée dans la neige, je sens poindre chez lui une envie de monter une petite pièce de théâtre histoire de te divertir. Et franchement ça me fait peur… tu as pu constater à la Sarra l’année dernière que je n’étais pas une très bonne coureuse, ben comédienne c’est pire !

  • philkikou le 16.05.2014 à 6h08

    «  » » Même si j’ai bien craqué hier (consolé par madame Dieu- merci), je m’étonne encore de ce cocktail calme/patience/stoïcisme/bonne humeur qui domine depuis le début de mes ennuis. Avant que cela n’arrive, je n’aurais pas cru être capable de supporter ça une seconde. Tout est donc possible… «  » »

    Je suppose que beaucoup de personnes qui suivent de tes nouvelles se demandent : si j’étais dans la même situation que toi, comment je prendrai cet accident et de ces conséquences ??

    Et l’humour dans tout çà ?? Comme Free Wheelin’ Nat ton humour décalé et déjanté me fait penser à Desprosges …

    A la première question, je répondrais oui sans hésiter, et je répondrais même oui, sans les avoir consultés, pour mes coreligionnaires en subversions radiophoniques, Luis Rego et Claude Villers.

    S’il est vrai que l’humour est la politesse du désespoir, s’il est vrai que le rire, sacrilège blasphématoire que les bigots de toutes les chapelles taxent de vulgarité et de mauvais goût, s’il est vrai que ce rire-là peut parfois désacraliser la bêtise, exorciser les chagrins véritables et fustiger les angoisses mortelles, alors oui, on peut rire de tout, on doit rire de tout. De la guerre, de la misère et de la mort. Au reste, est-ce qu’elle se gêne, elle, la mort, pour se rire de nous ? Est-ce qu’elle ne pratique pas l’humour noir, elle, la mort ? Regardons s’agiter ces malheureux dans les usines, regardons gigoter ces hommes puissants boursouflés de leur importance, qui vivent à cent à l’heure. Ils se battent, ils courent, ils caracolent derrière leur vie, et tout d’un coup ça s’arrête, sans plus de raison que ça n’avait commencé, et le militant de base, le pompeux P.D. G., la princesse d’opérette, l’enfant qui jouait à la marelle dans les caniveaux de Beyrouth, toi aussi à qui je pense et qui a cru en Dieu jusqu’au bout de ton cancer, tous, tous nous sommes fauchés un jour par le croche-pied rigolard de la mort imbécile, et les droits de l’homme s’effacent devant les droits de l’asticot.

  • Richard BERAUD le 16.05.2014 à 10h41

    Salut Michel,

    Difficile d’écrire après t’avoir lu! Et que dire après avoir lu tous les messages qui te sont adressés depuis ce foutu 1er avril!, sans faire du copier-coller.
    Quand je pense qu’il y a quelques temps j’étais sur le point de vouloir laisser tomber ma participation à Bordeaux-Paris! Le 31 mai (et même le 1er juin!) je t’enverrais, comme beaucoup de monde, plein d’ondes positives en espérant qu’en retour tu m’adresses à ton tour de ta Force pour arriver à bout de cette belle épreuve que tu as su faire ressurgir du passé!

    Sans dire que tu hantes mes nuits (ma femme se poserait des questions!), à moi non plus il ne se passe pas une journée sans penser à toi.

    Quand à Avatar, je ne le regarderais plus de la même façon (mes enfants le regardent souvent). Ton visage bleuté inondera l’écran de ton sourire et de ta bonne humeur que tu sembles garder malgré les épreuves!

  • Valérie GIRARDIN le 16.05.2014 à 14h22

    Bonjour Michel ,

    On essaie tous de s’imaginer l’épreuve que tu traverses mais sans vraiment réaliser ce que peux être ta vie au jour le jour.

    Donc ,evidemment chaque petite amélioration est une grande victoire et seul l’ HOMME peut quelque chose pour l’homme .

    Dieu n’est qu’une géniale invention pour asservir les peuples .

    Je ne connais pas Maxime Brunand mais je suis entièrement d’accord avec lui : profites (pas sûr que ce soit le bon terme , désolée!) de cette parenthèse dans ta vie pour écrire . Tu as ce talent qui permet de capter le lecteur alors fonces et là pas de danger !

    Valérie ( en semi -vacances car la vigne a un peu froid en ce moment : pas de bouts blancs en vue!)

  • Gérard Magnet le 16.05.2014 à 20h25

    Michel,

    On s’est croisé dans nos vies parallèles de marathonien et publicitaire sans jamais vraiment se rencontrer. D’abord tu courais plus vite, plus longtemps et je n’ai pu apprécier ton parcours professionnel et sportif qu’à distance.
    Aujourd’hui, je suis scotché par ton récit, l’humour incroyable, la densité de ce que tu écris et ton style qui m’évoque un certain « Louis Ferdinand…Sorine »…Non, non je ne déconne pas !
    Bref, je ne suis pas chrétien mais je brûle des cierges virtuels pour que tes qualités physiques et que ton moral de sportif d’endurance, t’aident à passer au plus vite à la station verticale.
    Il y a moins d’un an, j’étais cloué au fond d’un lit d’hôpital : infarctus et double pontage… Légume temporaire heureusement ramené à la vie et aux envies par ma chérie, divine présence sans laquelle j’aurais peut-être sombré…
    J’essaie d’imaginer ce que tu peux ressentir, mais peine perdue, chaque expérience est unique et personnelle aussi je veux juste te témoigner mon admiration. Ce que tu écris est aussi lumineux que fort et généreux… Sans vraiment te connaître, je me sens de ton combat.
    Gérard Magnet
    Guide Of Course- C.R .Melbourne, Coxinelis…

  • gwendal le 16.05.2014 à 23h26

    Décidément, c’est toujours un moment fort que de te suivre…

  • gisèle le 17.05.2014 à 7h57

    Ho punaise au début je me suis dit que tu avais fait le choix de fumer ( thym, laurier, verveine etc…..) puis une éclaircie un message d’amour à Chloé qui a du lui faire plaisir car elle est au top et enfin la réalité, oui l’être humain a des ressources cachées prêtes à surgir pour faire face et toi tu as une force psychique incroyable même si tu craques ce qui est normal, la force physique reviendra et tu vaincras tu en as le pouvoir
    il est vrai que tu forces l’admiration
    à bientôt

    bises

  • Salvatore le 17.05.2014 à 12h24

    Salut Michel,
    Je ne peux pas lire un de tes messages/posts sans me faire venir une boule au ventre énorme. Néanmoins, je sais que tu te remettras « Sacré Michel » !

    Rappelle toi: en avril de l’année passée tu postait sur le blog d’Extra un message dédié à ton amis Jean Michel Borne: Borne to be alive….. un poste dédié à un homme qui t’a marqué profondément, qui a lutté pendant plusieurs années avant de vaincre la leucémie. Il a finalement repris le vélo et, l’année passée, tu l’as accompagné dans le défi fou s’il s’était fixé: refaire le Tour de France tel qu’il était en 1903 lors de sa création…….

    …. Michel, quel est ton défi? Je serai à ton coté.

    avec beaucoup d’amitié

  • DéesSe 3 le 19.05.2014 à 13h50

    Drôle de mission que de parvenir au mieux à tenir ce rôle de dieu à lunette rose, mais je crois tellement en toi et envers tout, que je l’accepte de tout mon cœur.
    Fort heureusement, nombreux sont les disciples chacun pourvus d’un don prêt à améliorer ce quotidien de VDM pour le transformer en VB(beaucoup)M(ieux).
    Le grand atout de cette monture : le pouvoir surnaturel de filtrer pour voir l’essentiel, le positif, les moments de partages, les petites avancées, bref voir la Vie en Rose.

    C’est la première fois que je ne viens pas te voir, et tu me manques déjà, vivement demain pour d’autres moments ensemble, simples mais si important.

    Tu peux le faire, tu vas le faire.

    Chlovinette always with you MonMitch.

  • Brice Roquet le 19.05.2014 à 14h56

    Hello Mitch !
    J’ai des news de la part de l’Extra Team, mais quel plaisir de retrouver ton esprit inimitable via ce blog d’enfer ! Je pense à toi, dans les bons et les moins bons moments.
    Chapeau l’Artiste et continue à te battre, personnellement tu me scotche ! (encore !)

  • jacqueline le 19.05.2014 à 19h24

    Salut Mim,
    je vois que le Dieu à lunettes roses, t’envoie un message plein d’amour, alors que dire après ça et bien accroche toi, il y a de durs moments et tu as sans doute l’impression que tu ne fais pas de progrès, c’est faux. Il faut du temps pour remettre, un grand gaillard comme toi, en forme. Tu n’as que 15 jours de kiné, alors sois patient. Je sais c’est facile à dire, et je sais que le temps parait long, mais quel bonheur quand tu vas sortir de cette épreuve Victorieux.
    Bisous de toute la famille et bisous à Chloé

  • claudette le 20.05.2014 à 14h29

    passer à l’église brûler un cierge : non c’est pas mon truc mais t’envoyer des milliers d’ondes positives du mont de Sène je le fais avec plaisir….nous sommes à tes cotés et te soufflons encore et encore du courage et surtout beaucoup de patience pour supporter ton calvaire.
    Nous t’embrassons tous et surtout nous pensons beaucoup à toi !!!!
    yoyo

  • Isabelle Godot-Deliry le 20.05.2014 à 20h47

    Toute la famille guette tes messages, on les lit, on sourit, on essuie une larme, on les transfère, on en parle, on y pense tout le temps. On est scotché devant ta force, ton humour, ton style, ton esprit, ta générosité, tes amis, la présence de ton dieu à lunettes, ta lucidité, ta richesse, ton recul.
    En fait rien de nouveau, on savait déjà tout ça, on te connaissais dejà bien, mais là tout est amplifié, comme sous microscope et on s’en prend plein le coeur. Merci de partager avec nous. On est tous avec toi du fond du coeur

  • le coach le 20.05.2014 à 21h51

    Bonjour Michel et merci de m’avoir remonter le moral lors de ma visite en début d’après midi . Même les meilleurs coach peuvent avoir des coups de mou !
    C’est important de savoir qu’à tout moment on a un pote 100% dispo qu’on peut appeler pour se changer les idées

    Evoquons maintenant ton retour à la compétition.

    Tout à l’heure je t’ai parlé d’un vieux pote ex coureur automobile qui a fait un long séjour à Henry Gabrielle
    il y a qqs années avant de faire une petite carrière cycliste. Je l’ai appelé tout à l’heure : il m’a dit qu’il n’en garde pas que de mauvais souvenirs. Vers la fin de son séjour il roulait à fond dans le couloir du pavillon Delore. Il se rappelle même avoir établi un record ( 7 secondes départ arrêté ) ….

    Garde ton beau moral , le vent ne souffle plus complètement de face mais de 3/4 seulment. Tu l’acôté

  • Julia Resch le 20.05.2014 à 21h59

    Ta plume est toujours aussi ouf Michel ! Ça fait plaiz’
    Je pense fort à toi
    Bisous

  • l'ex modèle le 21.05.2014 à 9h00

    Bonjour Michel
    hier je te revoyais pour la première fois depuis ton accident.
    je t’ai servi un Nespresso Vivalto Longo intensité 4 que tu as eu l’air d’apprécier..
    Après tu m’as donné une sacrée leçon de vie.
    Jusqu’à présent tu me considérais comme ton modèle.
    Si tu es d’accord je crois qu’on va inverser les rôles..
    michel

  • Richie le 21.05.2014 à 22h43

    C’est comme si chaque mot que tu écrivais était un coup de pédale…avec tout l’Effort qu’il doit monopoliser.
    Tout y est, l’efficacité, le rythme, l’absence de point mort, mais aussi la volonté et la gagne.

    A la lecture de tous les commentaires, ta PMA ( Puissance de Mobilisation des Amis) semble même s’être renforcée !

    J’avoue que tes « ennuis » ont totalement bouleversé la vision que j’avais de la vie…

    Amitiés

    Richie

  • gray frank le 23.05.2014 à 21h48

    Salut michel,
    Comme beaucoup je prends de tes nouvelles des que possibles
    je li tes articles avec beaucoup d’attention pour suivre l’évolution de ta santé .
    j’adore tout les détails que tu arrives à nous faire part lors de tes articles qui me font sourire, si tout le monde avait ton humour la vie serait plus facile, quelle leçon tu donnes à tous ces hypocondriaques
    A bientôt

  • yan le 24.05.2014 à 7h57

    Bonjour, ton expérience me touche ainsi que ton humour et ton écriture… Afin de t’accompagner dans cette épreuve la lecture du livre Le corps quantique du DR Deepak Chopra devrait être une première étape Pour toi. Amitiés. Yan

  • Michel Poletti le 01.06.2014 à 12h21

    Salut Michel,
    Bon, pour cette année, ça semble plus raisonnable d’annuler ton inscription à la CCC… mais ce n’est que partie remise et on va s’organiser pour que tu reviennes avec nous !
    On est de tout coeur avec toi !
    Michel

  • arbaudie marion le 19.06.2014 à 12h02

    Trop drôle et si bien écrit! je relis vos bons mots d’humeur, bonne ou mauvaise, avec plaisir. Entre deux RV, écrivez un livre Michel, je l’achèterai 😉
    Marion, une amie de Chloé

  • Franck(MiniFranck) le 20.06.2014 à 10h19

    Génial, quel verve et moral.
    Merci !!!
    Franck

  • Patrick GILLES le 20.06.2014 à 15h02

    Salut Michel,
    En lisant tes billets, j’éprouve une certaine honte à me plaindre parfois de petits riens totalement insignifiants au regard de ta nouvelle vie forcée… ça fait finalement du bien de remettre les choses à leur juste place. J’admire la manière avec laquelle tu extériorises ce que tu vis actuellement. C’est très émouvant. Je te souhaite une fois encore beau de courage pour cette épreuve d’une autre genre.

  • Grand le 06.12.2014 à 5h28

    5h20, je lis tes messages et je me dis voilà un grand Homme. Ce soir pour la Sainté nous courons tous en pensant à toi. Merci à toi

  • Pierre LANSAC le 08.12.2014 à 15h20

    Michel,
    Tu as un p… de pouvoir : tu fais réfléchir beaucoup de personnes sur notre condition humaine, nos égos, la vie. Tu fais pleurer et rire. Tu fais même rêver avec la religion et ses lieutenantes hospitalières…
    En plus, tu permets à certains de nous de renouer avec leurs souvenirs.
    En parcourant les messages laissés, je tombe sur un « Gérard MAGNET ».
    Lui et moi avions débuté dans la même agence (STRATEGE) en 1981. Lui rédacteur et moi chef de pub. Je venais de changer de métier (de l’archi à la réclââme). Une belle plume. Musicien, guitariste, auteur-compositeur. Un regard différent sur la relation humaine. Perdu de vue puis retrouvé à je ne sais plus quelle occasion, il m’avait parlé de son envie de courir… de marathon…
    Et puis je lis que son palpitant a dit « stop ! » et qu’il a fallu lui faire un ouvrage d’art (pont) dans la poitrine…
    Quelqu’un d’autre laisse un message et interpelle le hasard…
    P… de pouvoir et belle force de caractère. Je ne sais plus qui disait que l’optimisme ce n’est pas croire que tout est bien, que tout est beau… mais que tout est possible.
    Tu l’illustre si bien.
    Même en bleu avatar tu souris comme si de rien n’était…
    P… de jeunot, quelle leçon tu me donnes !
    Je ne l’ai jamais fait : mais je t’embrasse.

Ajouter votre commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *