Extropied Redonner de la patate au légume Retour à l'accueil

Pour en finir avec Mimi Belles cuisses*

19 juin 2014

Avertissement : ces 15 derniers jours, je n’ai pas toujours eu l’envie de me marrer. Vous n’allez donc pas vous marrer non plus.

Bon, qu’est ce qu’on fait maintenant ?
Juillet approche et les réunions de pré-bilan avec la dream team médicale également. Je vais enfin revoir mon éminent chirurgien qui va prendre 7 minutes pour faire le constat que l’œdème est désormais résorbé, mes cervicales renforcées, qu’il(s) a (ont) fait du bon boulot, que tout est stable et suit son cours. 
En prime, j’aurai sans doute l’autorisation officielle de me passer de ma minerve (Quelle minerve?).

Constat global : « tétraplégique incomplet » je fus diagnostiqué après mon accident, « tétraplégique incomplet » je demeure (c’est déjà plus confortable que « complet », me direz-vous).
Le miracle, sur lequel même l’aumônière ne s’était pas engagée, n’a pas eu lieu dans les 3 mois. Statistiquement, passé ce délai, les « récupérations » notables s’avèrent beaucoup plus rares. Pour éviter une nouvelle déception, après une saison sportive 2014 bien en dessous de mes ambitions, j’ai toujours envisagé le pire. Ainsi je pensais naïvement n’aller que vers de bonnes surprises. Encore étais-je loin de soupçonner tous les effets secondaires liés à ma lésion médullaire ou à mon hospitalisation.
Dernier en date : je me suis pris l’épisode caniculaire en pleine tronche sans m’y attendre. Je souffre désormais – c’est un grand classique, paraît-il, mais personne ne m’en a jamais parlé – de problèmes de thermorégulation. En clair, je ne transpire plus. Un comble pour quelqu’un qui a érigé la grosse suée quotidienne en life style.

Quand les températures atteignent les 35°, mon corps ressemble à la SNCF en grève. Tout est bloqué sans qu’on comprenne pourquoi : fièvre, état nauséeux, grosse fatigue et incapacité de faire quoi de ce soit. Le pied intégral. Et le froid ? Faudra que je me renseigne avant l’hiver, si je dois dormir en combi de ski… Allez, je vous épargne le reste, c’est à pleurer.
Mais finalement, j’avais  presque anticipé toutes ces galères, conscient que pour survivre, l’humain lambda devenu soudainement tétraplégique n’a plus le choix. Il doit franchir 3 étapes incontournables :  le Must AAV :

  1. Accepter
  2. s’Adapter
  3. Vivre autrement


Accepter : je vais développer présentement ce chapitre car je n’en ai évidemment pas terminé avec cette phase première et la question « pourquoi moi ? » risque de me ronger longtemps.
Avoir les ailes coupées en pleine bourre est un peu trop cruel pour être toléré sans râler. Je ne tenais pas en place, me voici condamné à l’immobilité. Je planais en permanence, me voici cloué au sol. Je limitais au max les contraintes, ma nouvelle vie ne sera faite que de contraintes. Pourquoi cela n’est pas arrivé à J.F Copé par exemple ? Quand on est maire de Meaux, on est paré au mal. Sans déconner, à 50 à ans tout juste lui aussi, il n’est pas franchement sportif, il est également associé dans une boîte de com (Bygmalion), mais n’y travaille jamais. Il aurait pu dissimuler durant toute sa rééducation sa poche à urine sous ses costards toujours trop larges. Il dispose d’un chauffeur, d’une fortune personnelle et surtout un come back en fauteuil lui assurerait un retour gagnant sur la scène politique, lui octroyant une nouvelle virginité à un moment où il en a bien besoin.

J’ai plein d’autres exemples à vous proposer, mais too bad, le sort m’a désigné. Moi qui donnais toujours trop facilement dans la nostalgie, que je considérais déjà comme une vraie blessure, j’ai désormais affaire à une plaie ouverte et des images plus ou moins récentes s’entrechoquent en permanence dans mon esprit disponible et vagabond. Seul ou moins seul, trottant, pédalant, humant, contemplant, m’inspirant d’une ville, d’une île, d’un un site grandiose ici ou ailleurs, d’un sommet sublime, d’une route ou d’un sentier échappés d’un magazine, j’étais  en quête permanente d’une jouissance animale sans limite, sinon celles du corps. Bon, J’arrête, je vous mets les plombs grave là ?

Il faut toujours voir le bon côté des choses.
Cet arrêt brutal et un peu prématuré de ma pratique boulimique va m’éviter de devenir le témoin impuissant puis sans doute ridicule de ma lente déchéance. En matière de course à pied, mes récentes blessures annonçaient des années moins euphoriques. En vélo, on peut faire illusion beaucoup plus longtemps. Mais si un entraînement régulier (entre 500 et 1000 km par mois minimum) conjugué à une bonne hygiène de vie et un peu de chance (ni chute ni pépin physique) peuvent garantir une performance durable, le déclin, passé 75 ans, est manifeste. Durer, c’est l’essence même du vélo, c’est d’ailleurs dans les yeux de mes visiteurs cyclistes que mon handicap, miroir de leurs propres angoisses, se révèle le plus criant. Sorry les mecs.

Plus que le sport, c’est pourtant le vélo qui risque de me manquer le plus.
Allez, on passe à autre chose.

Des good news pour finir : j’ai préempté un nouveau fauteuil au gymnase. Plus léger, plus maniable, ça change tout. Enfin, je sens que je progresse. Vous allez morfler les zombies ! J’ai enfin deux potes patients : Abdel, le Zidane de la boxe Thaï, champion du monde 1998, proche de la sortie et Vance, mon alter ego : même âge, même accident de vélo, mêmes pathologies, mêmes galères, même bonne humeur, même optimisme, même folie… Une bonne roue à prendre !


* Clin d’œil au best-seller d’Edouard Louis. Un livre, à l’instar des accidents de vélo stupides, évitable.

Par Michel Sorine

Michel Sorine

Directeur associé

Sportif du dimanche et directeur de clientèle  la semaine, il est aussi concepteur-rédacteur à ses heures, ça le détend.

Voir tous ses billets

Il y a 56 commentaires

  • Ro le 19.06.2014 à 14h45

    L’article est presque aussi beau que la photo.

  • Le Loup le 19.06.2014 à 15h26

    Exactement le contraire : l’article est meilleur que la photo ! Clin d’oeil évidemment.

    « Les yeux de mes visiteurs, miroir de leurs propres angoisses »… Tu as raison, et ce doit être bien difficile d’essayer de masquer cela. Le faut-il seulement ?
    De là où je suis je n’ai pas besoin de réponse immédiate car je ne te connais que de loin.

    Pas de chute humoristique non plus pour conclure ce bref message de soutien. Juste « courage », en te souhaitant une rapide reconstruction.

  • Arthurbaldur le 19.06.2014 à 15h29

    Ben non, on ne se marre pas vraiment bien que des traces de ton humour habituel soient bien présentes dans l’article. Difficile de se projeter quand on peut gambader à sa guise, j’imagine que la perte de ta mobilité est similaire à un travail de deuil. Je viens de parcourir les grandes lignes de ce mémoire « Le processus de l’acceptation chez les blessés médullaires ». Pas très bandant comme lecture, il faut bien l’avouer mais ça à le mérite d’éclairer un peu notre perception de « deux pattes ».
    http://www.collectionscanada.gc.ca/obj/s4/f2/dsk2/ftp03/MQ54284.pdf

  • Nelson Mandela le 19.06.2014 à 15h43

    « J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »

    Tu vaincras !
    J’en suis certaine.
    Chlove

  • Jean-Yves le 19.06.2014 à 16h05

    Je n’ai qu’une chose qui me vient en tête : ptain de sort… Et je me dis : pourquoi toi ? Et si c’était moi ? Et je me projette… Et tu me permets de réfléchir, de relativiser certaines choses, et d’aimer la vie… Merci…

  • Xavier le 19.06.2014 à 21h30

    Je suis toujours admiratif de votre plume. Visiblement cet accident ne l’a pas altérée, l’aurait-elle bonifiée ? arf ça fait une good news de plus si c’est le cas 😉
    Ecrivez un livre et je me jette dessus.
    En attendant je stay tuned !
    Pensées sincères.

  • philkikou le 20.06.2014 à 5h58

    … difficile d’écrire quelque chose après ce texte..

    « Accepter
    s’Adapter
    Vivre autrement »
    bon courage : des mots vains , inutiles.. ??? Car du courage, du recul et de l’humour (noir comme ce p.. de tunnel) tu en as .. sur Kikourou je mettrai une photo d’un cycliste, handicapé fauteuil qui a fait l’Ardèche Verte avec vélo spécial en pédalant.. avec ces bras…

  • Anne le 20.06.2014 à 8h46

    Je lis tes articles depuis le début (connaissance via Kikourou), et tu as un style incroyable… Je me suis lancée récemment dans le vélo, et comme Jean-Yves, je me prends à me projeter à ta place, et si c’était moi…et j’ai les mêmes conclusions que lui, tu me permets de relativiser et d’aimer les choses présentes, de profiter des bonnes choses tant qu’il est encore temps (c’était déjà le cas après un accident perso de la vie, mais cela l’est encore plus).
    Ce n’est pas très original, mais je vais te souhaiter plein de courage, pleins de bons moments avec Vance, et je suis sure que tous les 2 vous allez progresser plus vite.

  • Monsieur le Comte le 20.06.2014 à 9h24

    Très cher Michel,
    Je suis votre blog avec assiduité.
    Je pense beaucoup à vous et nettement moins à mes  »petits malheurs ».
    Pourquoi faut-il que les autres souffrent pour se rendre enfin compte de la chance que l’on a ?
    Quelle leçon vous nous donnez…
    Je vous laisse sur une maxime de Vauvnargues et vous envoie, comme chaque fois, mes pensées les plus positives :
     »Le courage est la lumière de l’adversité »
    Laurent

  • Jeannouche le 20.06.2014 à 10h43

    Je te confirme qu’Eddy Bellegueule est un livre évitable.

    😉

    Tu as un ptit air de Clint E. sur ta photo.

    Bisous beau gosse !

  • Alex Nuss le 20.06.2014 à 11h00

    Michel, nous pensons à toi tous les jours, admirons ton courage hors norme et nous gardons l’espoir que tu progresses jour après jour. Je me souviens aussi que c’est toi qui m’a fait découvrir le col du glandon en vélo (avec christophe boudot) et c’était grandiose ! allez Michel ! Alex et toute l’équipe des Cycles Veran.

  • Le Coach le 20.06.2014 à 11h14

    Bonjour Michel , Bon il me plait Abdel ton nouveau kiné champion du monde de full-contact en 98. Je vois qu’il a gagné 59 combats sur 69 dont 12 par KO . C’est pas une chochotte, il a combattu des Russes, des Ukrainiens, des Yougoslaves, des Kazakh, des Ouzbeks ( pas réputés les plus faciles) . Quand il a gagné en 98 Philippe Gonzalez a écrit dans le journal Uppercut une phrase qui résume sa carrière : « El Hakimi vole comme un papillon, pique comme un frelon » . C’est bon pour toi au cas où tu aurais à te battre au Centre Henri Gabriel. Il va t’apprendre l’art de l’esquive. Tu vas savoir «  toucher sans être touché » . En principe si tu écoutes ses conseils tu devrais apprendre à te faire respecter sans en prendre plein la tête puisqu’à l’issue de ses combats il était lui même rarement marqué au visage. Ce serait bien que j’entre en contact avec lui pour être au courant de tes perfs. Et si elle ne me conviennent pas ne compte pas sur moi pour accepter des excuses vaseuses du style « je ne peux plus transpirer »

    PS : faut m’en dire plus sur Vance . J’ai tapé « Cyclisme, accident , Vance » dans google et j’obtiens
    Stéphane Diagana gravement blessé, L’accident serait dû à une faute de conduite du sportif alors qu’il descendait à vélo la route du col de Vence .

  • Woody Allen le 20.06.2014 à 11h18

    La seule façon d’être heureux , c’est d’aimer souffrir

  • Pesselon le 20.06.2014 à 12h07

    Des nouvelles de Michel … On se plaint de petits bobos, des soucis quotidiens… Mais rien à voir avec ce que tu endures actuellement.
    Ta force mentale va reprendre le dessus pour te sortir de cette terrible épreuve… Une nouvelle vie commence pour toi… Accepter. S’adapter et rebondir … Courage, le chemin est long. Armes toi de patience .. Une amélioration c’est un pas de plus vers la guérison… Vivre pour ne rien regretter …GIgi

  • matthieu le 20.06.2014 à 12h28

    c’est le genre d’épreuve dont on sort différent , avec une soif d’intensité insatiable.

    Le plus dur pour les hyperactifs c’est d’apprivoiser la patience, même à nos ages.

    Demain au départ de ardéchoise, j’aurais une pensée pour toi et les éclopés de la vie.

    Courage champion.

  • bobavelo le 20.06.2014 à 14h21

    Michel on s’est rencontré il y a quelques années à l’Université Lyon 1 pour un projet Course à pied en direction des étudiants entre les Universités de Lyon et grandes écoles de Lyon. Ce projet n’a pas pu ce réaliser…trop compliqué pour l’administration… J’ai beaucoup regretté car imaginer ce projet avec quelqu’un de ta trempe m’aurait beaucoup plu. Ce que je lis sur ton blog et le contact que j’ai avec un autre Michel, un de tes amis, tout cela me laisse penser que je ne doute pas que tu trouveras la solution. Comme dans le peloton de tous tes potes sportifs, le cycliste, le coureur à pied que je suis te transmets mes amitiés et mes encouragements.

  • Vincent le 20.06.2014 à 15h25

    bonjour,

    Je ne vous connais que parce que j’ai eu la chance de participer à des courses organisées par votre structure. Je lis de temps à autres vos news et moi aussi je me dis : pourquoi lui ? Vos émotions retranscrites me renvoient 20 ans en arrière quand un copain d’enfance s’est retrouvé dans la même situation que vous. Sauf qu’à 20 ans, on exprime pas les choses de la manière dont vous le faites. Et du coup ça me replonge dans ce qu’a pu vivre ce copain et ça m’aide à comprendre quel a pu être son cheminement.
    Je vous souhaite de garder la même fougue que celle de votre écriture.
    Encouragements, Courage. Bien cordialement.

  • Daniel BRUN le 20.06.2014 à 17h27

    Salut Michel,
    j’ai des news régulières par Denis, Bertrand et j’ai croisé Olive récemment que je ne connaissais pas un gars charmant. Je découvre ce blog grace à ton lien Extra. Je n’ai pas grand chose à dire je sais ou tu te trouves aujourd’hui pour y avoir visité un ami il y a trois ans. de sa fenêtre il voyait la même chose que toi, il en est sorti quelques mois plus tard et à réorganisé sa vie autrement mais il est heureux de voir ses enfants grandir et ses amis.
    C’est dur pour l’ énorme sportif que tu es, mais tu as m’ont-ils dit un mental d’acier. Repositionnes toi et on t’emmenera au MDS se tirer la bourre avec ces trompettes de pompiers !!
    une très forte pensée sans dérangement.
    Daniel

  • FAURE henry le 20.06.2014 à 17h50

    Bonjour Michel,
    j’ai appris ton terrible accident récemment ,confirmation par
    Alain (CTL),aujourd’hui je viens de recevoir la newletter d’Extra-Sports,et je découvre ton blog ,
    difficile d’écrire,je suis muet !!!!
    tu vas gagner Michel
    a bientôt au Départ de la Sainté-Lyon
    HENRY (fac Andrezieux)

  • Richie le 20.06.2014 à 19h03

    « Durer, c’est l’essence même du vélo, c’est d’ailleurs dans les yeux de mes visiteurs cyclistes que mon handicap, miroir de leurs propres angoisses, se révèle le plus criant. Sorry les mecs. »

    C’est ça .

    Bises sincères

    Richie

  • Jerome le 20.06.2014 à 20h47

    Bonsoir Michel,

    Nous avons roulé quelque fois ensemble et nous parlions de triathlon.

    Vos mots me touchent beaucoup comme votre courage.

    Je vous ai dans mes pensées.

    Jérôme

  • Philippe DUBOIS le 20.06.2014 à 21h15

    Et voila encore un message pour se rendre intéressant…

    Pendant ce temps des choses aussi essentielles que la fin possible de l’UMP, le déchirement de la Gauche et le terrible suspense de la Coupe du monde sont passées sous silence.
    Attention Michel des gens souffrent aussi : j’ai même entendu qu’un jeune avait du se lever à 6H00 du matin pour passer son Bac. Terrible ! Alors, s’il te plait un peu de courage.

    Je pense à toi.

  • GISELE le 20.06.2014 à 23h02

    Tu avais prévenu que le prochain blog serait pas marrant et bien c’est fait on a tous le moral dans les chaussettes !!!! tu es content de toi ? va falloir se ressaisir Mimi belles cuisses, des progrès tu en fais tous les jours même aussi petits soient-ils et avec ton fauteuil de compétition les valides du vélo n’ont qu’à bien se tenir j’en suis persuadée et puis je n’ai pas envie de croire que tu vas rester comme ça, je suis trop fan alors il faut continuer la lutte tu vaincras c’est sur .

    bises

  • sandrine le 20.06.2014 à 23h38

    Un autre « A » ?
    A comme Avancer
    Avancer toujours et encore….pour ne pas contredire Einstein qui disait:
    « La vie , c est comme une bicyclette. Il faut avancer pour ne pas perdre l équilibre »
    Chaque nouveau texte transpire de cette avancée.
    Ne lâche rien Mimi belle gueule 🙂

  • Sirah le 21.06.2014 à 1h35

    J’aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel,
    si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour,
    je ne suis qu’un cuivre qui résonne,
    une cymbale retentissante.

    J’aurais beau être prophète,
    avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu,
    et toute la foi jusqu’à transporter les montagnes,
    s’il me manque l’amour, je ne suis rien.

    J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés,
    j’aurais beau me faire brûler vif,
    s’il me manque l’amour,
    cela ne me sert à rien.

    L’amour prend patience ;
    l’amour rend service ;
    l’amour ne jalouse pas ;
    il ne se vante pas,
    ne se gonfle pas d’orgueil ;

    Il ne fait rien de malhonnête ;
    il ne cherche pas son intérêt ;
    il ne s’emporte pas ;
    il n’entretient pas de rancune ;

    Il ne se réjouit pas de ce qui est mal,
    mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;

    il supporte tout,
    il fait confiance en tout,
    il espère tout,
    il endure tout.

    L’amour ne passera jamais.
    Un jour, les prophéties disparaîtront,
    le don des langues cessera,
    la connaissance que nous avons de Dieu disparaîtra.

    En effet, notre connaissance est partielle,
    nos prophéties sont partielles.

    Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel disparaîtra.

    Quand j’étais un enfant, je parlais comme un enfant,
    je pensais comme un enfant,
    je raisonnais comme un enfant.
    Maintenant que je suis un homme,
    j’ai fait disparaître ce qui faisait de moi un enfant.

    Nous voyons actuellement une image obscure dans un miroir ;
    ce jour-là, nous verrons face à face.
    Actuellement, ma connaissance est partielle ;
    ce jour-là, je connaîtrai vraiment,
    comme Dieu m’a connu.

    Ce qui demeure aujourd’hui,
    c’est la foi, l’espérance et l’amour ;
    mais la plus grande des trois, c’est l’amour.

  • Sirah le 21.06.2014 à 1h38

    https://www.youtube.com/watch?v=FWNnO65ugJE

  • Pauline le 21.06.2014 à 15h06

    Encore une anonyme qui vous envoie des ondes +++ au travers du net.
    Ce p…ain d’œdème aura épargné votre intelligence et votre humour, et tant mieux.
    Ecrire est (un peu, voire beaucoup – cocher la case choisie) thérapeutique et cela participe au A d’accepter…
    Après tant d’épreuves sportives, en voilà une qui est une épreuve humaine immense.
    Je ne vous connais pas mais je vois imagine tenace, alors ne lâchez rien !
    Et c’est vrai que sur la photo on pourrait vous appeler Clint.

  • jacqueline le 22.06.2014 à 10h52

    Salut Mim,
    dur dur ton récit cette semaine, mais comme Sandrine je dis que tu as oublier deux A : avancer autrement. D’ailleurs je suis certaine que tu vas nous surprendre.
    Je viens de voir ta douce aux belles lunettes qui a prit un peu de ventre, elle est superbe. Ses parents supers sympas. Je sais que tu as fait d’énormes progrès, et que tu partages les repas en groupe, je te félicite. Toute la famille réunie t’envoie des bisous énormes et encore plus d’ondes positives. A bientôt

  • Piet le 22.06.2014 à 18h38

    Pour moi c’est comme une exposition d’Art contemporain si je trouve une pièce qui me parle je trouve l’exposition réussi. Pour ton texte le passage sur Coppé est suffisant pour que je trouve drôle. Je n’oublie pas
    le reste du texte, que veux tu c’est ton présent! il manquerait plus que tu mentes pour faire croire. Tu sers les dents on fait de même. Piet.

  • Clacla le 22.06.2014 à 21h27

    C’est vrai ça, pourquoi mon Mimi et pas Copé ou l’autre nain, piètre cycliste?
    Pas de réponse mais une seule certitude : à la fin, c’est toujours les gentils qui gagnent…

  • Toy le 22.06.2014 à 21h57

    « À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »
    Opé’ pour mon bac de français papa !

  • marc-antoine jacoud le 23.06.2014 à 14h44

    Hello Michel
    J’ai parcouru ton blog ces dernières heures et ainsi « rattrapé mon retard » alors tu me pardonneras de réagir en bloc (une fois seulement) et de façon concise sur ce que je viens d’y lire.
    Je suis totalement admiratif (y-a-t-il un mot plus fort?) de ta réaction, de ton approche, du fond et, cerise sur le gâteau, de la forme.
    Ton témoignage est une leçon et une inspiration.
    Bravo,
    A te lire très vite.
    Marc-Antoine

  • Philippe le 23.06.2014 à 17h50

    Salut Michel,
    Je me souviens d’un semi à Lyon où remarquant les fauteuils placés en pole position je me plaignais à mon bipède de voisin: ils vont nous gêner ceux-là. A part leurs dossiers, je n’ai rien vu d’autre! Ils filaient comme des balles.
    Tiens bon et tu vivras encore les sommets avec ton fauteuil de compét! Pour nous faire morfler.
    A très bientôt avant la Saintélyon j’espère.

  • Ta fille cachée le 23.06.2014 à 18h16

    Le seul point commun avec Eddy Bellegueule serait certainement ton look de gay toujours « in », même à l’hosto, mais pour le courage, ton expérience est juste incomparable.
    Aucune victimisation, une parole dure et vraie, teintée d’un humour noir certain, tu aurais certainement plus de succès avec ton best-seller autobiographique que cette lamentation « évitable ». Merci en tous cas de nous faire partager un petit bout de ton quotidien, même si justement, ce n’est pas toujours marrant, c’est aussi ça la vie.

    Je t’aime mon vrai père,

    allez on continue d’y croire!

  • Trinh le 23.06.2014 à 19h22

    Salut Michel,
    J’aurais préféré reprendre le contact dans d’autres circonstances…
    J’ai toujours eu régulièrement de tes nouvelles par Pascale, j’ai l’impression de te connaître encore.
    Merci et bravo pour le blog
    Je t’embrasse,
    Trinh

  • Alexandre Dumas le 24.06.2014 à 11h03

    « Il faut que nous ayons fait bien du mal, avant de naitre ou que nous devions jouir d’un bien grand bonheur, après notre mort , pour que Dieu permette que cette vie ait toutes les tortures de l’expiation et toutes les douleurs de l’épreuve »

    Marguerite Gautier dans « La Dame aux camélias « 

  • karl le 25.06.2014 à 10h34

    Salut Michel,
    Heureusement que tu es courageux, que tu vas de l’avant car ça m’aurait fait chier de devoir venir te mettre des coups de pieds au cul ! 😉
    J’espère avoir encore de « bonnes nouvelles » de toi pour pouvoir oser te dire ce que je me répète tout le temps : Le meilleur reste à venir.
    Il y aura peut être une fin à certaines choses, mais il y aura aussi un début à d’autres choses qui seront peut être belles et aussi que celles d’avant. L’une d’elle étant déjà les nombreux témoignages d’amitié.
    On se reverra !
    Amitiés
    Karl

  • marie christine ( ctl) le 25.06.2014 à 22h27

    Les mots paraissent futiles, maladroits, mais ils sont préférables au silence, alors oui je pense à toi et te dis courage !
    Amitiés
    M Christine

  • Yo'dlasvel le 26.06.2014 à 15h04

    Accepter
    s’Adapter
    Vivre autrement
    C’est exactement le thème de :

    The crash reel

    En ce moment sur canal ….

    Bon courage

  • Raph (CTL/ASVEL) le 27.06.2014 à 12h41

    Salut Michel,

    Quelle tristesse d’apprendre ton accident et toutes les conséquences qui en découlent !

    Je suis vraiment navré pour toi et je te souhaite beaucoup de courage.

    La force et l’énergie dont tu as toujours fait preuve en vélo, en course à pied et dans ton boulot t’aideront à progresser plus vite qu’un autre sans doute.

    Forcément, j’imagine que beaucoup doivent se projeter à ta place. Et pour y penser chaque jour depuis que j’ai appris cette terrible nouvelle, je me dis que t’es vraiment très costaud pour encaisser ça et donner l’impression de le vivre au « moins mal ».

    Comme tu en parles dans un de tes articles, et même si on ne souhaite ça à personne, on préférerait que ça arrive à un gros con plutôt qu’à toi.

    A la réunion du CTL hier soir, tout le monde était très touché.

    Encore une fois tous mes vœux d’amélioration de ton état et je continuerai de suivre ton blog régulièrement.

  • Babette le 27.06.2014 à 19h38

    Oh la la, Michel, c’est sûr ça nous plombe.

    Mais je veux bien être plombée pour être avec toi et te soutenir.

    Tu vas gagner, je le sens.

    Et j’ai trouvé le troisième A (laisse tomber le V) :

    Aboutir (dans le Petit Robert) : arriver par un bout, avoir finalement un résultat.

    Tiens bon, je t’embrasse

    Babette

  • Maxime BRUNAND le 28.06.2014 à 20h25

    Hey Michel,

    Évidemment, je pense à toi, et tous les jours même, et je ne peux m’empêcher de penser que d’ici quelques mois, quelques année s’il le faut, on reparlera de tout ça comme d’une mauvaise blague.

    En attendant au moment où j’écrits ces quelques lignes bien futiles, je suis là, non loin du centre Henri Gabrielle, au théâtre gallo romain de fourviere à regarder Phoenix. Et si ça peut the consoler, c’est bien les fauteuils roulants qui ont la meilleure place !

    Accroche toi, tu peux le faire !

    Max.

  • Pomme le 29.06.2014 à 18h46

    ça remets les pendules à l’heure, je te le dis ! moi qui pensais déjà passer un w-end de M………
    Pas plus de commentaires, je me sens pas d’essayer boutades, jeux de mots ou autres tentative de réconfort ……juste d’énormes bises et pensées !
    et un mail très vite parce que tu le vaux bien !

  • Lidwine le 29.06.2014 à 20h49

    Une bise, deux bises, pleins de bises… je préférerais pouvoir te les faire en vrai 🙂
    J’ai pas aimé lire ce que je viens de lire (t’as perdu ton moral dans tes chaussettes ? mais là, il faut trop chaud pour les chaussettes depuis quelques semaines !!)

    Je t’envoie un peu de musique (c’est suisse… mais c’est chouette:)
    https://www.youtube.com/watch?v=XLVsXS2XVmY

    A bientôt
    Lidwine et le colonel

  • jacqueline le 30.06.2014 à 18h46

    Salut mon Mim,
    un petit coucou de Santenay épargné par les orages. Vévette aux anges samedi, heureuse d’avoir vu ta volonté, elle n’a fait que des commentaires positifs et ça fait du bien de les voir «  »légèrement » » optimistes le chef et elle. Tu as des projets plein la tête et ces projets je sais que tu vas les réaliser, alors pour t’aider à tenir le coup, je t’envoie une brassée de bisous (c’est mieux que des fleurs) et toute la famille se joint à moi pour te dire de continuer comme tu l’as si bien fait ces dernières semaines.

  • Arnaud le 30.06.2014 à 20h35

    Salut Mimi,
    on se connaissait finalement assez peu, à coups de STL, LUT et GTSJ et quelques sorties cyclo communes. Il aura fallu ce coup du sort pour que je découvre tout ce que tu es par ailleurs, et combien tu peux être fier de tes réussites sociale, professionnelle et familiale.
    Même si la vie ne sera plus comme avant, je lis une force en toi qui te permettra d’en écrire d’autres grands chapitres…
    Il ne se passe un jour sans que, sur mon vélo, en courant ou ailleurs, j’aie une pensée pour toi.
    Courage !

  • Une petite boule le 30.06.2014 à 20h46

    Michel, si vous voulez un peu vous évader en images, un couple de nos amis fait en ce moment un grand voyage de huit mois en Asie du Sud est avec leurs 3 enfants âgés de 6 à 13 ans. ils racontent les pays qu’ils traversent avec simplicité et une vraie envie de découvertes. Si cela vous dit, leur blog est : http://5vendevillequitrottent.eklablog.com

    Bon voyage…

  • Canivet Pascale le 02.07.2014 à 21h22

    J’adore lire vos commentaires même s’ils sont tristes.
    Tenez bon.
    Très cordialement

  • isabelle le 03.07.2014 à 8h08

    Hello Michel,
    Juste un petit signe du matin, en espérant que les températures soient douces, pour toi et tes nouveaux amis.
    Ne lâche pas la patate, comme disent les québecois.
    Bises, à toi et à ta belle,
    isabelle

  • de Charry Condemine Sophie le 06.07.2014 à 5h47

    5h insomnie matinale, je pense à toi.
    Difficile de prendre la plume au vu des témoignages sur ton blog.
    Aucune leçon à donner, juste une phrase de Mère Theresa qui me guide depuis mon adolescence : « Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux » .
    Par ton témoignage et ta prose, je t’assure Michel que tu nous rends heureux. A nous de bien te le rendre.
    je t’embrasse

    Sophie ( la soeur de Richie )

  • Commerçon Georges le 06.07.2014 à 13h26

    Je vais pas chercher l’originalité…
    Mais je suis un des « éléments » de cet étonnant et touchant réseau qui se noue ; chacun pensant forcément autrement à « Mimi les belles cuisses », en fonction de sa place dans ta vie, et à sa manière. Une petite part d’entre eux témoigne dans cet espace, je tiens à en faire partie, va savoir pourquoi…
    Sache que tu nous fais beaucoup parler de toi, à défaut de pouvoir beaucoup parler avec toi.
    Difficile de ne pas souscrire à tout ce qui a été écrit précédemment, pas grand chose à rajouter sinon que nous non plus on ne doit pas te lâcher!
    Amicalement,
    Georges

  • Jean le 06.07.2014 à 14h38

    Salut Michel,
    Je t »envoie un max d’ondes positives. Je viens de terminer ton dernier billet, bien qu’attristé par ton constat d’absence de progrès, tu restes, comme l’image que j’ai de toi et que j’ai toujours connue, toujours combatif face à l’avenir. Je me rappelle avoir réconforté ma mère avec Alex, juste après ton accident en lui disant « Tu vois Bruce Lee? quand il a eu son accident de dos? paralysé pendant des mois? Ben Michel, niveau volonté, il explose Bruce Lee! »
    J’espère qu’on se verra pour le 13 juillet à Santenay.
    Ton cousin Jean

  • Akunamatata le 08.07.2014 à 9h36

    moi aussi j’aurais voulu être un extro, mais dans le sens de celui de Dan Simmons…J’espère pour toi que la thermo régulation ne va pas trop faire grève. Il doit y avoir de la littérature sur des états de méditation pouvant augmenter la température corporelle.

  • Sandrine (Taz) le 09.07.2014 à 12h54

    A mon tour de poster un commentaire sur ce blog extra-ordinaire d’un extro-pied…
    Peut-être s’est-on déjà croisés sur une course ou sur un site de course, peu importe, j’ai découvert aujourd’hui des articles écrits avec une plume très réaliste, pleine de dérision et d’humour…Et j’ai tout dévoré !
    Merci Michel pour ce partage du quotidien avec ses doutes et ses joies.
    Je fais partie des Dunes d’espoir, nous emmenons des enfants handicapés sur des courses grâce aux joëlettes. Nous côtoyons donc le handicap par le sport, et ces gosses aux ailes un peu brisées nous donnent beaucoup, ils sont tenaces, volontaires, et affichent un sourire permanent !
    Courage à vous pour la suite, mais je ne doute pas de votre avenir de battant et de warrior !!
    Encore merci pour toutes ces lignes écrites…

  • Laurent 69009 le 04.09.2014 à 21h47

    Bonsoir Michel,

    Nous ne nous nous connaissons pas. Du courage tout ceux qui t’ont cotoyé disent que tu en as. Et au travers tes ecrits on voit à quel point tu en fais preuve aujourd’hui.
    Pour ma part je trouve que tu as plusieurs véritables talents. Un talent que tu as mis jusqu’à present au service des autres pour les rendre heureux.
    Un des talent dont je veux te parler est celui d’organisateur d’evenements sportifs, qui fédèrent des milieux de personnes ( SainteLyon etc…). Grâce à toi des tas gens se réalisent, apprennent à mieux se connaître.
    Un autre de tes talents est celui de l’écriture. Tu sais donner du rythme à ce que tu racontes. Tu as un humour très fin et une richesse intellectuelle que rien ne pourra t’enlever.
    J’aurai une pensée pour toi lors de mes prochains marathon ou trail et j’espere avoir mal aux jambes pour me rappeler que de ton côté tu aimerai tant ressentir les meme douleurs et pouvoir transpirer autant que moi durant l’epreuve.
    Courage à toi, je t’envois un peu du bonheur que je ressens chaque jour. Car oui je suis un homme heureux et je compte partager un peu de mon bonheur avec toi si tu l acceptes.

  • BERTHOLIER le 22.10.2014 à 13h18

    Un homme paralysé remarche après une opération sans précédent de la colonne vertébrale
    Le Monde – il y a 17 heures
    Cette opération, menée par des chirurgiens polonais en … déchirure totale de la moelle épinière, selon un article publié mardi 21 octobre dans la … engainantes
    voici les coordonnées de l’article, à voir sur le web
    Hugo

Ajouter votre commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *